Comment rencontrer des professionnels du cinéma? (Réalisateurs, producteurs, acteurs, techniciens du cinéma)

577634_388012391249700_1083799748_n

 

Je reçois beaucoup de messages de gens qui me disent qu’ils ne connaissent pas les professionnels du cinéma, et qui se demandent comment en rencontrer?

Je vais répondre à cette question avec cet article:
Moi aussi, j’ai connu cette frustration de ne connaître personne dans le milieu du cinéma. Ou de ne pas connaître assez de gens bien « installés » dans le métier pour leur parler de mes projets.
Je me souviens de l’époque où je me suis rendu pour la première fois à Média 10/10 à Namur, Festival pour courts-métrages. Je crois que j’avais moins de 30 ans. J’ai vu pas mal de films intéressants. Mais arrivé au moment du verre d’ouverture, c’était moralement très éprouvant. A cette époque, je ne connaissais personne.
Tout le monde me tournait le dos. Tous en discussion avec l’une ou l’autre personne, réalisateur ou producteur, ou même acteur.
J’avais plus de facilités pour entrer en conversation avec les acteurs car à l’époque, je faisais du théâtre à l’académie de Courcelles et je me sentais un peu comme eux. J’étais très timide à l’époque.
Cette fois-là, nous avons même eu l’agréable surprise de recevoir la visite de Benoît Poelvoorde. Il est passé à un mètre de moi et j’ai été incapable de lui parler vraiment. Je lui ai juste dit un truc du style « Bonsoir Benoît ».
Là, je me suis rendu compte que je n’avais strictement rien à dire à tous ces gens pourtant intéressants, à ces producteurs, à ces réalisateurs.
En fait, j’étais capable de parler avec n’importe qui sans problème. Mais dès qu’il fallait que je parle avec quelqu’un que je considérais comme important, comme quelqu’un de « gradé », je me bloquais, je n’arrivais plus à parler, je sentais monter un stress énorme en moi et je butais sur les mots, j’avais très peu confiance en moi et j’étais paniqué à l’idée que le producteur ou le réalisateur le perçoive.
La phrase du jour 6

Qu’est-ce que j’ai fait pour arranger ce problème?

 J’ai dû travailler énormément sur moi. J’ai analysé les blocages que j’avais. Je suis arrivé à la conclusion que si je me bloquais quand j’étais en présence d’un producteur ou réalisateur, c’était à cause des idées réçues, des clichés que j’avais à leur sujet. Des idées du genre « Les producteur, c’est des arnaqueurs. » « Les réalisateurs sont des prétentieux. »« Ils peuvent avoir les acteurs qu’ils veulent, pourquoi ils s’intéresseraient à toi? » ou encore « Les producteurs se foutent pas mal de tes projets, tu vas leur faire perdre leur temps! » 
Comment voulez-vous que j’entre en communication avec ces gens pourtant intéressants?
J’en étais incapable parce que je pensais du mal d’eux, et j’étais victime de mon système de croyances.
Je ne le savais pas. Mais aujourd’hui j’ai compris qu’à l’époque, je repoussais les gens sans le savoir à cause de mon état d’esprit et des idées négatives que j’avais.
Maintenant que je connais les principes de la loi de l’attraction, je vous en ai parlé dans différents articles et mails, on repousse inévitablement les gens si on vibre la mauvaise fréquence. Ou plus précisément si on ne vibre pas sur la même fréquence que la personne que vous voulez rencontrer ou avec laquelle vous voulez entrer en communication.
Christophe WEIGERT en exposition de peinture

Et après, que s’est-il passé? Ai-je progressé?

J’ai très vite compris que je ne pouvais pas continuer comme ça. Je ne pouvais pas accepter d’être mal à l’aise systématiquement avec un producteur ou un réalisateur. Comment j’allais faire pour entrer dans un cercle d’amis de cinéma si je me sentais mal à l’aise avec eux?

J’ai fait une chose très simple, mais qui demande du temps.
J’ai appris à les connaître de Festival en festival. Je me suis souvent rendu, chaque année à Média 10/10.
J’ai découvert que les professionnels du cinéma étaient des êtres humains comme les autres. Ce ne sont pas des super héros, ils ont aussi leurs doutes, leurs frustrations. J’arrivais de plus en plus à parler avec eux. Au bout de 3 années de Média 10/10 j’étais capable de parler avec tout le monde. Acteurs, réalisateurs et producteurs. C’est à Média 10/10 que j’ai fait la connaissance de Thierry Zamparutti, un producteur de courts-métrages. Très ouvert et toujours à la recherche d’un nouveau concept.
A Média 10/10, j’ai croisé également Benoît Mariage. Benoît Mariage qui est un grand timide lui aussi, m’a donné d’excellents conseils pour mes propres réalisations. Il a le coeur sur la main et toujours partant pour aider des jeunes gens qui se lancent dans la réalisation de films.
J’ai rencontré aussi Patrick Quinet, un producteur de courts et de longs-métrages de la société Artémis Productions.
Et plein d’autres super contacts!……​

En conclusion!

 A chaque étape de mon évolution, j’ai changé mon état d’esprit. J’ai plus confiance en moi et je peux parler avec plein de gens d’horizons différents. C’est un nouvel état d’esprit plus sain, plus positif qui a fait la différence. C’est pour cette raison que j’ai créé la méthode « La compilation de la phrase positive du jour-Volume1 » pour garder un bon état d’esprit, ne plus être victime de son système de croyances et surtout bien utiliser la loi de l’attraction pour atteindre ses objectifs.

C’est le moment de vous lancer vous aussi et d’attirer à vous les rencontres qui comptent vraiment!

 Si vous voulez aller plus loin, rejoignez la méthode « La compilation de la phrase positive du jour-Volume1 ».
Toutes les explications sur la méthode en cliquant sur les liens ci-dessous pour voir les vidéos GRATUITS:
Merci à vous d’avoir lu cet article. A très bientôt dans la méthode, je serais ravi de vous accompagner dans ce processus de confiance en soi.
N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu.
A bientôt….
© Par Christophe WEIGERT

1 commentaire

Leave a Comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.