Revenu ACTIF, revenu PASSIF (playright) – Les 2 façons d’être payé en tant qu’acteur !

Christophe WEIGERT – Le revenu actif et le revenu passif quand on est acteur de cinéma.

Pour découvrir vos droits en tant qu’acteur voici le lien de Playright: http://playright.be/fr/

Cliquez ici pour découvrir vos droits sur Playright !

Comment devenir ACTRICE (ou acteur) de cinéma SANS INVESTIR D’ARGENT quand on a entre 7 et 18 ans ?

Les conseils de cette vidéo sont valables pour les comédiens débutants qui doivent découvrir leur talent potentiel.

Vous apprendrez :

  • Comment découvrir ses TALENTS CACHES quand on n’a pas le soutien de son entourage?
  • Comment et par quoi commencer quand on veut devenir ACTEUR quand on se sent seul avec sa vocation?
  •  Comment être initié au CINEMA sans que ça vous coûte de l’ARGENT et quel que soit votre LIEU GEOGRAPHIQUE ?
  • Quel état d’ESPRIT adopter pour être à l’aise avec son PHYSIQUE?
  • Quelles sont les CROYANCES limitantes qui vous empêchent de découvrir votre DON NATUREL?

>>Cliquez ici pour découvrir cette vidéo de ma chaîne youtube!

Pour visiter le blog « Réussir dans le cinéma » cliquez ici: http://reussirdanslecinema.com/

Pour me suivre sur facebook: https://www.facebook.com/reussirdanslecinema/

Partagez cette vidéo avec vos contacts, svp. Merci d’avance! ….

Comment réussir vos castings en cinéma ou en série-télé?

Je reçois beaucoup de messages d’acteurs débutants qui passent des castings sans obtenir de réponse. Bien souvent, ils attendent une semaine, des mois, dans certains cas des années, pour recevoir une réponse. Quand ils en reçoivent. Ils n’ont que très rarement, voire même pas du tout, de retour sur la qualité de leur prestation en tant que comédien. Ils ont la frustration de ne pas savoir pourquoi ils n’ont pas été retenus et de ne pas savoir ce qu’ils peuvent améliorer pour être plus efficace et mieux réussir leurs castings.

Peut-être que vous aussi, vous avez eu et vous avez encore ce genre de frustration ?

Vous passez des castings à la chaîne, vous faites des kilomètres, vous prenez le train ou votre voiture, vous avez des frais divers qui vous ne seront peut-être jamais remboursés. Peut-être même que vous vous déplacez pour rien et vous n’avez aucun moyen de le savoir à l’avance. Ca vous pousse à faire moins de castings que vous le souhaiteriez et donc à diminuer vos chances de faire des castings et donc d’obtenir des rôles. C’est un problème qui n’en finit pas. Dans ce cas de figure, vous êtes en danger d’être tenté de baisser les bras.

Pour donner un exemple de réponse tardive suite à un casting, je pourrais vous parler du cas de Christine, comédienne du site réussir dans le cinéma qui a reçu une réponse à une sélection de casting un an après l’avoir passé. Je l’ai reçue en interview et vous pouvez voir la vidéo gratuite sur le blog. Elle en parle pendant notre entretien, heureusement pour elle, elle est très motivée et patiente et ça ne lui pose aucun problème. Elle a une grande faculté pour passer à l’étape suivante.. Voilà pour l’exemple de cas concrets.

Dans mon parcours professionnel, J’ai passé moi-même plusieurs castings en tant qu’acteur dans des lieux parfois très éloignés de mon domicile. Je suis donc capable de comprendre vos frustrations, vos angoisses, vos craintes. On avait tous des numéros, on faisait partie d’une liste et j’avais l’impression d’être un steak. J’étais jeune à l’époque et des années plus tard, comme la casquette de réalisateur m’intéressait beaucoup, j’ai vu l’autre côté de la barrière. J’ai compris comment les acteurs devaient appréhender les castings pour mieux les réussir le jour où j’ai moi-même « casté » des comédiens pour mes films. Le point de vue est totalement différent de l’autre côté. Et dans cet article, je vais vous faire profiter de mon expérience et de tout ce que j’ai compris des deux côtés de la barrière.

Vous êtes prêt ? Attention, c’est parti !

Casting Winner

Après avoir adopté le point de vue de l’acteur qui passe un casting en tant que candidat et celui du réalisateur qui est à la recherche d’un acteur pour un rôle dans un film, je suis en mesure de vous donner le conseil numéro 1 que vous pourrez appliquer dès maintenant après avoir lu cet article, pour mieux appréhender vos castings :

Adoptez le point de vue du réalisateur !

C’est le seul point de vue qui compte !

L’acteur qui passe un casting ne voit bien souvent qu’une seule chose : lui-même. Il ne pense qu’à son intérêt personnel. Sans se soucier de ce que veut le réalisateur pour son film, alors que c’est la première personne à qui il doit plaire. Il pense ceci  » il me faut ce rôle ! »,  » si je réussis pas ce casting, je me pends ! »,  » combien je serai payé ? »,…

Bref, l’acteur ne pense qu’à lui. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie d’acteurs, tant mieux pour vous !

L’acteur égocentrique ne se met pas à la place du réalisateur et n’adopte pas le même point de vue que celui-ci alors qu’il aurait tout à gagner en voyant les choses de la même manière que lui.

Voyons le point de vue de chacun :

Le point de vue de l’acteur :

  1. Il a une vision réduite des castings
  2. Et ne voit que son intérêt
  3. Il croit que son talent est suffisant
  4. Il croit qu’il suffit de bien jouer pour réussir un casting
  5. Il néglige son attitude et commet beaucoup d’erreurs concernant sa manière d’être avec le réalisateur jour-j du casting (ou avec le directeur de casting)
  6. Il veut être pris dans le film à tout prix et joue sa peau pour ce rôle (attitude désespérée)

Le point de vue du réalisateur :

  1. Il a une vision globale de son projet et des castings en général
  2. Il est attentif à la qualité de la collaboration futures avec le candidat comédien
  3. Il pense à l’intérêt général de tous ceux qui participent au film
  4. Il sait que le talent d’un acteur n’est pas suffisant
  5. Il est attentif à la personnalité et à l’attitude du candidat lors du casting
  6. Il est prêt à choisir un comédien avec une bonne personnalité même si son jeu est un peu maladroit plutôt que choisir un comédien génial avec une personnalité exécrable ! (si le comédien est maladroit, il pourra toujours l’améliorer avec les répétitions avant le tournage)
  7. Il cherche à éviter à tout prix les sources de conflits sur le tournage à venir

En comparant ces deux points de vue, vous l’avez compris, on s’aperçoit qu’ils sont totalement opposés. Et vous comprenez maintenant, pourquoi on échoue un casting en adoptant un seul point de vue unique.

Toutes ces remarques sur le comportement à avoir lors du casting ne doivent pas vous empêcher de rester naturel et de retrouver le plaisir primaire de jouer simplement parce que ça vous fait plaisir. Le plaisir de jouer est important, sachez le conserver !

Mais cet article est déjà très long !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage sur les réseaux sociaux et écrivez-moi vos commentaires juste en-dessous ! (Merci pour ceux qui le feront) :

L’importance de la musique dans les films!

  • Musique de film!

Christophe WEIGERT en tournageJe partage avec vous un article qui est écrit par un abonné du site « Réussir dans le cinéma » sur la musique de film.

A la fin de cet article, vous aurez aussi des liens qui vous enverront sur des vidéos gratuites pour vous donner un exemple concret du rôle de la musique dans un film.

Si vous aussi vous avez envie d’écrire un article sur un aspect du cinéma, contactez-moi et envoyez-moi en PDF votre article écrit et s’il est pertinent, je le publierai sur ce blog sans oublier de mentionner votre nom comme auteur à la fin de l’article!….

Voici donc cet article invité sur « L’importance de la musique dans les films! »

 

LA MUSIQUE DANS LES FILMS

Sans parler des droits d’exploitation, parlons de l’importance de la musique dans votre film.

Il est négligeable sur des courts métrages ou séries mais indispensable aux films de longues durée.

Atmosphère, ou « couleur » donnant un style.

Le choix de la musique ne se fait pas à « l’arrache » mais bien par feeling.

Ne cherchez pas à employer le dernier morceaux d’un nouvel album « dans les bacs » pour sa promo. Le film a son identité.

C’est votre bébé.

Et il est unique.

Certains films ont leur « original soundtrack » bande son composée avec orchestre ou avec des compositions d’artistes connus composant exclusivement pour le film.

Je suis l’auteur d’une série et j’y ai placé quelques morceaux par ci par là.

Par atmosphère (musique qui traduit l’émotion se dégageant de la scène).

Ou par besoin : la chanson qui passe à la radio ou du disque vinyle sur sa platine.

Voici deux exemples tirés de mon projet de film Pinipomamax.

La musique m’était indispensable.

« Un gars avec un grand poste radio cassette – appelé Sound Machine – passe avec la musique à fond : Rock Box – Run DMC » – L’époque étant les années quatre-vingt : le truc du moment et ce qui colle bien au gros poste radio très lourd comme il était fun de se balader avec un rap à font ennuyer la galerie. Ne pas utiliser de morceau récent et vous voyez pourquoi.

A contrario pour ce film années 80s :

« Musique complète : Hems – Francis Harris

Clément regarde au bord de sa grande fenêtre le jour passer jusqu’à faire nuit.

Le vent souffle dans ses cheveux, les lumières du parking s’allument.

Les yeux ouverts devant, il pense. »

– La musique est plus récente et donne sur toute sa durée l’émotion implicite (non exprimée) de ce qui se passe dans la tête du personnage et dans le contexte du film où on plonge dans sa profonde tristesse et sentir toute la fragilité des scènes qui en disent ainsi beaucoup sur ce qui se passe.

Vos commentaires sont les bienvenus.

© Article de Aurélien Cardon.

 

Voilà pour l’article de Aurélien Cardon….

Christophe WEIGERT en exposition de peinture

 

 

 

 

 

Je vous ai préparé deux liens qui vous emmènent sur youtube pour voir deux vidéos qui sont complémentaires à cet article sur la musique de film.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une vidéo gratuite sur la musique de films avec beaucoup d’exemples de films cultes et leurs musiques ainsi qu’un aperçu historique: https://www.youtube.com/watch?v=YoI0vYfVJjk cette vidéo est réalisée par Kapalsky.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous apprendrez comment une musique peut donner une « couleur », une émotion différente à la même scène avec le même montage https://www.youtube.com/watch?v=erQVzr1Xbko c’est une vidéo d’une émission « Les leçons de cinéma ». L’exemple qu’ils donnent est édifiant!

N’hésitez pas à écrire vos commentaires et à partager cet article, svp, merci à ceux qui le feront!….

VOUS AIMEREZ EGALEMENT LES ARTICLES CI-DESSOUS!…:

 

 

 

 

 

Comment se connecter à une EMOTION quand on est ACTEUR? Astuce avant d’aller à un CASTING!

© Par Christophe WEIGERT

DITES-MOI DANS LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS, QUELS(S) SUJET(S) VOUS VOUDRIEZ QUE J’ABORDE DANS LES PROCHAINES VIDÉOS OU ARTICLES!

Votre façon de faire des castings, est-elle VRAIMENT la meilleure?

Christophe WEIGERT en exposition de peintureDans cette vidéo, je vous propose de vous poser la question cruciale qui fait que vous n’avancez pas si vous ne vous la posez pas.

  • Comment vous pouvez faire mieux?
  • Comment se remettre en question?
  • Quels sont les actes productifs pour améliorer la qualité de vos castings?

N’oubliez pas de partager cette vidéo et de la liker, ça me fait toujours plaisir! Merci à vous d’avance.

Merci pour vos mails d’encouragement, je vois que vous suivez les articles et puis les vidéos donc je trouve ça très sympa de votre part. Et ça m’encourage à continuer à faire d’autres articles inspirants, des emails avec des petites astuces qui sont du domaine du bon sens. Parfois ça tient de la stratégie qui est bête comme choux, mais il fallait y penser. Il y a un moment où il faut se poser la question. Ca m’amène à la petite astuce que je veux partager avec vous. Posez-vous la question « Est-ce que ce que je fais m’aide vraiment à avancer? A avoir des résultats satisfaisants? Par exemple « J’ai fait tout une série de castings,  est-ce qu’il y a un taux de réussite intéressant ou pas? » ou alors, « Est-ce que je ne pourrais pas faire d’une autre manière? » Parce que quand on y réfléchit d’un peu plus près,  on trouve parfois, une idée, un truc, quelque chose qui peut apporter ses fruits, auquel on ne pense pas forcément. Et la plupart des choses que je vous suggère dans les vidéos, ce sont des trucs et astuces que pourriez trouver par vous-même en faisant des recherches sur internet sur youtube ou google. Tout simplement en prenant le temps, par exemple une heure par jour de vous demander « Voilà! J’ai fait ça, est-ce que je continue comme ça ou alors, est-ce que je change de stratégie? En vous posant cette simple question, vous verrez que des choses nouvelles vous paraîtront évidentes, alors qu’avant, vous n’y auriez jamais pensé car vous étiez la tête dans le guidon et que vous faisiez des actions pas tellement fructueuses….

© Par Christophe WEIGERT

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous, quels(s) sujet(s) vous voudriez que j’aborde dans les prochaines vidéos ou articles!

Les 12 erreurs qui « plombent » une collecte de fonds en crowdfunding pour financer votre film!


Projet Papillon Noir

Les 12 erreurs à ne pas commettre quand on fait une campagne de collecte de fonds en Crowdfunding (participatif) pour financer son film!

Suite à mon expérience de Campagne de Collecte de Fonds en Crowdfunding pour un film long métrage, je vous fais part des choses intéressantes que j’ai apprises. J’espère que ça vous permettra de bien méditer sur votre projet avant de le mettre en ligne.

 

 

  • Lancer sa campagne et s’occuper d’autre chose en même temps et croire que ça va aller tout seul. Quand on lance une campagne, il faut s’y consacrer totalement et ne faire que ça pendant toute la durée de la campagne.

 

  • Chercher à convaincre un large public avant d’avoir réussi à convaincre son premier cercle de contacts, comme les amis, son entourage, la famille, etc….Un public qui ne vous connaît pas dans la vie réelle ne peut être convaincu par votre projet, surtout la collecte est au niveau zéro, si vous n’avez pas réussi à convaincre des gens qui vous connaissent personnellement.

 

  • Ne pas avoir travaillé suffisamment sa stratégie de communication avant la validation de votre projet sur la plateforme de collecte de fonds. Sensibiliser votre entourage, vos contacts facebook ou autres au moment où votre projet est en ligne, c’est déjà trop tard pour en parler. Je pense que bien avant la mise en ligne du projet, il faut en parler autour de soi quand vous allez à votre vidéo club préféré pour louer un film, les magasins en faisant vos courses, votre coiffeur, etc…tout commerçants qui ont accès à une clientèle pouvant favoriser un bouche à oreille. N’oubliez pas que la durée de la collecte est limitée dans le temps et que chaque jour qui passe est un jour perdu si personne n’investit dans votre projet. Donc, j’en arrive à la conclusion qu’il faut en parler bien avant pour faire en sorte que le jour de la mise en ligne du projet, vos contacts soient tout « chauds » pour déjà miser 20 euros et faire décoller la campagne dès le premier jour!

 

  • Laisser la réussite de la campagne dépendre trop de la solidarité des artistes concernés par le projet. (acteurs, techniciens, figurants, etc…) En effet, j’ai découvert que la plupart des artistes ne sont pas solidaires entre eux. Pendant la collecte que j’ai soutenue pour un projet de film long métrage, il y avait beaucoup de likes, de partages de la part des acteurs du projet, (et c’est déjà bien!) mais aucun ou si peu (et je remercie ceux ou celles qui ont apporté leurs participations.) n’ont misé 5, 10, ou 20 euros sur le projet. La SOLIDARITE n’est pas la qualité première qui les caractérisent! Mais, heureusement, la bonne nouvelle, c’est que le sens de la solidarité peut s’apprendre, se travailler et se développer pour en faire une QUALITE qui peut faire avancer tout le monde en même temps!

 

  • Ne pas dire « Donnez des sous! » ou « Misez de l’argent pour le projet! » ou des propos de ce genre, car ça ne marche pas! 

 

  • Ne pas proposer des contreparties intéressantes. Dans l’exemple de la campagne que j’ai soutenue, je me demande encore si les contreparties que nous avions proposées étaient suffisamment attrayantes!

 

  • Ne pas avoir recours aux compétences d’une attachée de presses! On ne s’improvise pas expert en marketing ou professionnel en rédaction de communiqués de presses pour faire connaître son projet médiatiquement. Autant déléguer ce genre de compétence à quelqu’un qui a ce savoir-faire.

 

  • Vouloir tout faire tout seul! Convaincre les gens, répondre aux questions de chaque personne, répondre aux e-mails, tout en cherchant des sponsors, faire des interview avec des journalistes, etc…Si vous arrivez à faire tout ça en même temps et tout seul, faites-moi signe et mettez un commentaire sous cet article, je vous tirerez mon chapeau.

 

  • Ne pas faire de vidéos virales (qu’on partage spontanément!) pour expliquer le projet. Allier par exemple humour et contenu sur le projet.

 

  • Ne pas faire appel aux partenaires avant que le projet ne soit en ligne pour en faire un événement sur lequel tout le monde se jette au moment où il devient officiel.

 

  • Ne pas faire de rencontres réelles avec le public pour parler du projet. (Salon, festival, réunions avec les habitants de la ville dans laquelle le film va se tourner dans un Centre Culturel, par exemple.) Ne pas distribuer des flyers partout autour de soi est une erreur.

 

  • Ne pas démarcher les sponsors potentiels. Ce n’est pas sur facebook, ou autres réseaux sociaux qu’on les trouve, mais il faut être proactif et se déplacer pour les rencontrer. Par e-mails ça ne marche pas non plus!

 

Voilà les erreurs que j’ai identifiées lors de mon expérience de Crowdfunding. Si vous en connaissez d’autres, si vous avez eu une expérience de collecte de fonds qui a réussi ou non que vous souhaitez partager avec nous sur ce blog, laissez votre commentaire ci-dessous! Merci d’avoir lu jusqu’au bout!

Dites-moi ce qui aurait pu vous inciter à investir sur le projet de film lors de la campagne de collecte de fonds!

Ecrivez-moi dans les commentaires ci-dessous!

Si vous avez raté la campagne de collecte de fonds cliquez ci-dessous pour DECOUVRIR  la page du projet sur la plateforme consacrée aux financements participatifs.

Cliquez ici pour voir la page du projet et donner votre avis!

 

© Christophe WEIGERT